Maranatha fait rimer hôtellerie et gastronomie

01/08/2017

Groupe, Hôtels

En réalité, il a fallu attendre les dernières années du XXème siècle avant que la gastronomie fasse vraiment son entrée dans les hôtels de luxe. Avant cette révolution importante et extraordinairement créatrice de valeur pour les hôtels, la cuisine proposée dans les palaces reste bien trop classique et d’ailleurs, les résidents envisagent le plus souvent de se restaurer en dehors de leur hôtel.

 

C’est sans nul doute grâce à l’audace de certains grands Chefs qu’une évolution majeure va s’opérer. Certains d’entre eux vont oser, alors que cela paraît à l’époque totalement improbable, utiliser des produits locaux et se « nourrir » des spécialités locales pour créer une cuisine qui a du caractère et qui exprime toute la gamme des émotions du « maître » de la restauration. D’autres, en particulier les Chefs les plus en vogue, vont aller à la conquête des grands hôtels pour donner une nouvelle dimension à leur art, mais aussi et surtout aux hôtels dans lesquels ils vont intervenir. Leur « personnalité culinaire » ainsi repérée et reconnue va en effet offrir aux hôtels de luxe un puissant vecteur d’image et de notoriété.

 

La gastronomie : une « valeur montante » dans le Groupe Maranatha

Depuis sa création, Maranatha investit le territoire de la gastronomie dans ses hôtels de luxe et en particulier dans le Sud de la France où les saveurs et les couleurs sont particulièrement propices à une cuisine très inventive. Anticiper la création de vrais espaces de restauration au moment de l’aménagement d’un hôtel ;  offrir aux hôtes un décor qui favorise le voyage gustatif ; faire le choix de Chefs chevronnés, avec une cuisine qui se reconnaît par ses valeurs gustatives et créatives ; créer toutes les conditions pour que la restauration gastronomique occupe une place à part entière dans un établissement… Depuis toujours, Maranatha œuvre pour que hôtellerie rime avec gastronomie.

 

Vivre l’expérience gustative avec Maranatha : focus sur 5 établissements de luxe dans le Sud

L’hôtel Le Mas des Herbes Blanches : l’un des premiers Relais & Châteaux dans le Luberon, cet hôtel est conçu comme une succession de petites maisons de pierres sèches imbriquées les unes des autres. Cet établissement vient récemment d’être décoré par l’architecte d’intérieur Laurent Maugoust qui a su créer des « scènes d’intérieurs » contrastées conjuguant les temps et les styles. A la tête des cuisines du restaurant gastronomique « La Table du Mas », Xavier Burelle, qui joue une partition personnelle qui fait écho aux gastronomies de la Provence, du Comté de Nice et de l’Italie, mais aussi aux saveurs du monde.

L’hôtel Jules César : implanté au cœur d’Arles, cet ancien couvent des Carmélites est un hôtel haut en couleurs dont le design est signé Christian Lacroix. Son restaurant gastronomique « Lou Marquès », orchestré par les Chefs Pascal Renaud et Joseph Kriz, offre une cuisine d’exception avec des mets gourmands et colorés aux doux parfums de Provence. C’est dans une salle à manger ornée de boiseries anciennes qui s’harmonisent parfaitement avec des chaises tapissées de couleurs vives ou encore une moquette en trompe-l’œil évoquant un dallage, que les hôtes sont accueillis.

L’Hôtel de Mougins : fabuleuse bastide du XVIIIème siècle, cet hôtel de charme est blotti sur la colline cannoise. Au restaurant, « Le Jardin », c’est le Chef Basile Arnaud qui impose ses idées et sa ligne culinaire au fil des saisons. Grâce à lui et son équipe, les clients vivent une expérience gastronomique authentique aux odeurs du Sud, et cela dans un cadre magnifique sous la lumière des toiles flottantes.

L’hôtel Moulin de Vernègues : situé à mi-chemin entre Aix-en-Provence et Avignon, cet hôtel est installé au cœur d’un vaste parc aux nombreux arbres tricentenaires donnant sur le Golf de Pont-Royal. Dans cet hôtel, deux restaurants encadrés par le Chef Nicolas Vié : le gastronomique, « La Table du Moulin », offre une cuisine aux accents méditerranéens traversée par des courants asiatiques ; le bistronomique, « Les voûtes », offre quant à lui une cuisine typiquement « bistrot » que l’on peut résumer en instants gourmands à partager simplement.

L’hôtel Domaine de la Petite Isle : havre de paix situé à l’entrée du pittoresque village de l’Isle sur la Sorgue, cet hôtel au décor provençal est entièrement dédié à la relaxation et au bien-être. Son restaurant, L’Idisle, dont le jeune Chef est Julien Valente, invite les hôtes, bercés par le bruit de l’eau de la Sorgue, à découvrir ou redécouvrir les saveurs du terroir provençal.

 

Découvrez toutes nos adresses sur www.maranathahotels.com