GRAND ANGLE - OLIVIER CARVIN RÉPOND à LA QUESTION « L'HôTELLERIE SOUTENUE PAR LES POLITIQUES ? »

18/04/2017

Groupe, Hôtels

L'hôtellerie soutenue par les politiques ? À 5 jours du premier tour de la Présidentielle Olivier Carvin Président du Groupe Maranatha s'interroge sur la place du tourisme dans cette campagne et regrette qu'aucun candidat n'aborde réellement le sujet. Découvrez l'intégralité de l'entretien en vidéo.

Aux portes des élections présidentielles Olivier Carvin a été interviewé à propos d’un sujet qui concerne particulièrement le groupe : l’hôtellerie dans les programmes politiques.

Pensez-vous que l’année 2017 soit une année cruciale pour la relance du tourisme en France ?

Olivier Carvin : " Tout à fait. Après les attentats que nous avons vécus en novembre 2015 et à Nice en juillet 2016, on s’est rendu compte qu’il y avait une très très grosse baisse de la fréquentation surtout sur Paris en 2016. Donc on a capitalisé surtout sur le Sud à cause des événements qui se passent en Turquie, en Egypte, en Tunisie… Donc on profite de ces événements pour que ces gens reviennent profiter du soleil dans le Sud. Et puis la montagne est une destination qui est en plein boom parce que c’est un lieu de sérénité, de calme et les gens ont besoin de se reposer aujourd’hui. Le tourisme doit repartir d’autant qu’il représente 7,5 % du PIB de la France. C’est une activité qui n’est pas assez connue en termes de ressources économiques. On génère plus d’un million d’emplois et 250 000 entreprises. On doit absolument relancer cette activité-là en 2017."

 

Comment expliquez-vous que les mots tourisme et hôtellerie soient absents de tous les discours des candidats à la présidentielle ?

O.C. : "Je ne l’explique pas justement et j’en suis navré. C’est très dommage parce que la France mérite au minimum un ministère du tourisme. Il faut que nous puissions avoir une personne qui soit l’ambassadeur Français à travers le monde de la destination France. On est le pays où il y a le plus de marques touristiques. On a la Tour Eiffel, le Mont-Blanc, le Mont-St-Michel… On n’est pas assez considéré dans cette industrie par les politiques, par toutes les politiques, et cela depuis des dizaines d’années."

 

Quelles sont, selon vous, les propositions urgentes que vous souhaiteriez suggérer aux candidats pour dynamiser l’hôtellerie, et plus largement le tourisme ?

O.C. : "Je crois qu’il faut travailler tout d’abord sur l’image de la France. Il faut montrer un beau pays, tel qu’il est avec de belles destinations. Il faut aussi apporter une réponse à la sécurité, ce que demande le touriste quand il vient à Paris et dans tous les lieux touristiques. La sécurité, c’est de la télésurveillance, c’est de la présence physique. Et il faut que l’on continue aussi et surtout à développer le service hôtelier. On est le champion du monde dans la formation mais on n’est pas au top au niveau des filières de formation. Nous n’avons d’ailleurs pas assez de jeunes qui ont envie de rentrer dans ce beau métier. Du coup, nous sommes concurrencés par des pays où la main d’œuvre est à bas coût alors que nous ne devrions pas l’être. Nous devrions continuer à capitaliser sur notre force qui est la gastronomie, l’hôtellerie, le tourisme… Toutes ces forces qui sont la richesse de notre pays."

Retrouvez l'intégralité en vidéo : 

Suivez les autres actualités du groupe sur notre chaine Youtube : Groupe Maranatha